Raconte moi une Histoire...

Publié le par Dio

Le pourquoi du comment.


Par qui?

On néglige souvent la moindre des politesses: se présenter. Alors avant toutes choses me voici.

Étudiant de 19 ans, lyonnais, actuellement en 1ere année de Licence Sciences humaines et sociales, mention Histoire à l'université Jean Moulin Lyon III. Oui, Fac d'Histoire, pour pas faire dans la pompeuserie.

Pourquoi?

Proposer une base de données aux L1 histoire de Lyon III, satisfaire la curiosité de quelques passants, disposer d'une plateforme d'aide pour mes soutiens scolaires, proposer aux L1 comme aux autres des compléments d'information sur les thèmes abordés en cours, reposant sur des lectures ou recherches personelles.

Beaucoup de cours donc en perspective sur ce blog.

/!\ Ce blog n'a pas la prétention de n'accorder l'accès à son contenu qu'à une extrême minorité quel qu'en soit le motif /!\ Aussi, la réutilisation des textes trouvés sur ce blog n'est pas prohibée, loin de là. Veuillez avoir la simple politesse de mentionner votre source d'origine et de l'indiquer par un lien dans vos propres publications.


A toi, Non-Historien, qui lirais ces lignes:


J'espère aussi, en toute humilité transmettre une vision de l'étude de l'Histoire qui échappe à tous ceux qui n'en ont pas fait leur spécialité, à savoir l'investigation et la recherche, qui en font en cela une discipline assez proche de la Médecine, plus que du Droit ou de la Philosophie (dixit B. Lugan)

On enseigne aujourd'hui dans les collèges et lycées ce qui semble être un rabâchage assez inutile qui, bien qu'on nous martèle que c'est un Savoir important, ne paraît que figé tel un dogme immuable, alors que la vérité est toute autre! Tous les mois des découvertes majeures sont faites, toutes les décennies les grandes théories de l'Histoire ancienne sont complètement remises en question car obsolètes à la vue des nouvelles découvertes faites entre temps. Les théories foisonnent à propos de l'hominisation, mais l'hypocrisie des grands médias, ayant communément admis que ça fait bien de dire qu'on descend d'un singe venu d' Afrique, occulte toutes les autres théories et recherches, toutes aussi rigoureuses et pertinentes que la première. Les médias nous abreuvent d'images sanglantes de conflits partout dans le monde, mais combien de téléspectateurs comprennent une once de l'origine du conflit en question? Au moins, avec la télévision aujourd'hui, on sait qu'on se bat, mais on ne sait pas pourquoi, et l'étude de l'Histoire rappelle tristement que la plus part du temps, on se bat pour n'importe quoi, sinon rien qui en vaille la peine. Mais c'est vrai, un hélicoptère calciné et quelques paysans afghans morts, le visage dans la poussière, feront toujours plus de chiffre d'audience que « L'histoire de l'Afghanistan depuis le XIXe siècle, ou comment en est-on arrivé là ».

Heureusement, si Dieu créa pour certains le Ciel et la Terre, je ne sais qui créa Arte!

Plaisanteries mises à part, c'est cette vision de l'Histoire que je désire mettre en avant, car plus qu'une vision, c'est le fondement même de cette discipline: la recherche et l'évolution.

Non, Passant, l'Hisoire n'est pas écrite!





Publié dans Edition

Commenter cet article