Cours: L'hominisation

Publié le par Dio

L'hominisation

Hypothèse dominante: (dominante mais pas exclusive)

Foyer unique > l'Afrique.

Il y a encore 5 ans, on prétendait même connaître la zone précise.

Les australopithèques n'ont été découverts qu'en Afrique, mais les primates qui sont en amont de l'arbe généalogique vivaient en Asie, en Europe, en Afrique, il y a 10 à 20 millions d'années.

Pourquoi cette hominisation ne se serait fait qu'en Afrique?

Quels sont les autres théories?


Rapports entre le singe et l'Homme:

L'Homme ne descend pas du singe, (ça veut rien dire, bien que très médiatique), mais quelle est la parenté?

Si nous avons un degré de parenté, nous avons des ancêtres communs. Quand se sont ils séparés?

=> 2 théorie: 20 millions d'années, et 6 millions d'années, la première basée sur l'étude paléontologique, et l'autre sur les acides aminés. Désaccord total entre les deux théories.

Où s'est faite la/les hominisation(s)?

=> 2 théories: uniquement en Afrique. Le reste de la planète a donc été peuplé par un mouvement diffusionniste à partir de l'Afrique. Hypothèse majoritaire.
Une autre théorie (notamment asiatique): En Europe et en Asie, il n'a pas été mis au jour de restes osseux aussi anciens qu'en Afrique. Mais cela ne veut pas dire qu'il ne s'est rien passé > En Europe, nous avons, dans la région du Danube, dans le Caucase (Géorgie), des découvertes qui ont été faites avec mise en évidence d'outils utilisés à des dates aussi anciennes que les outils les plus anciens utilisés en Afrique. Cela voudrait dire que la sortie d'Afrique s'est faire plus tôt qu'on ne le pense, ou que l'hypothèse de diffusion ne s'est pas faite qu'à partir de l'Afrique.
Des archéologues chinois travaillent sur cette question. Pour eux la question se pause différemment > il y aurait eu simultanéité d'apparition en Afrique et en Asie. Ils passent par l'étude des dents. Il en ressort que le genre homo asiatique ne descend pas du genre africain.

Aucune hypothèse ne peut être formellement soutenue. Chaque semaine, des masses de découvertes sont faites.

Historiens, ne sommes pas faits pour respecter des dogmes, mais pour les pulvériser. Chaque dix ans, des théories obsolètes s'effondrent pour faire place à de nouvelles toutes aussi éphémères.



Il y a cependant des certitudes:

les australopithèques n'ont été découverts qu'en Afrique
ils ont probablement divergés du front commun il y a environ 6 millions d'années
se ne sont pas des Homo-sapiens, ne sont pas nos ancêtres, donc, Lucie est un singe, non un homme.

Le degré de parenté entre eux et nous ne se réduit qu'à l'existence hypothétique d'un ancêtre commun.

Le genre homo a 3 représentants sur terre:

-Habilis
-Erectus
-Sapiens/moderne


Les 2 premiers se côtoient, mais Habilis, comme l'australopithèque ne se trouvent qu'en Afrique.
1 million d'années plus tard, Erectus (pithécanthrope), apparaît en Afrique, en Asie et en Europe. Il est peut-être assez évolué pour concevoir un langage. Il utilise des outils élaborés, fabrique les premiers bifaces. Nous ne connaissons pas sa place exacte dans notre arbre généalogique.
L'homme moderne ne fournit pas plus d'informations. Il apparaît il y a 200k ans. Il semble apparaître dans l'Afrique du nord, le proche orient et le Caucase.

2 théorie:

Dominante > présente le continent africain comme ayant l'antériorité en ce qui concerne l'homme moderne. L'homme moderne africain précède de plusieurs dizaines de milliers d'années les hommes modernes européens et asiatiques. Cela induirait de nouveau le diffusionnisme venu d'Afrique.

L'accumulation de découvertes faites fans le Caucase, en Palestine, en Chine, en Espagne, tendrait à démontrer l'apparition de souches simultanée de l'homme moderne en plusieurs points du globe. (découvertes en juillet 2008).

La première a la faveur des médiats, mais les deux ont autant de rigueur scientifique.

A retenir donc en conclusion:

2 grandes théories s'opposent.

> La théorie dite unicentrique, localisant la zone d'hominisation comme étant l'Afrique, notamment dans la région de Toro Koro.
> La théorie dite multi-centrique défendant l'idée d'une apparition simultanée de l'Homme en plusieurs points du globe.


Cours Magistral donné à Lyon III par B. Lugan, pris en note, rédigé et commenté par K. Roche.
Référence: Atlas historique de l'Afrique des origines à nos jours, B. Lugan

Commenter cet article